Est-il vrai que le chauffage au gaz sera interdit en 2022 ?

Chauffage au gaz : interdit en 2022 ?
Chauffage au gaz : interdit en 2022 ?

Vous avez peut-être entendu dans l’actualité ou parmi vos proches que le chauffage au gaz deviendrait prochainement interdit : il faudrait donc, selon certains, remplacer son chauffage au gaz par une alternative plus respectueuse de l’environnement. Nous éclaircissons ce point pour vous dans cet article, et vous expliquons qui est concerné par cette réglementation !

Est-il vrai que le chauffage au gaz sera interdit en 2022 ?

L’interdiction du chauffage au gaz est une mesure qui a été mise en place par le gouvernement au 1er janvier 2022. Il est important de noter que l’interdiction ne s’appliquerait qu’aux nouvelles constructions. Les chaudières à gaz des habitations existantes ne seraient pas concernées.

Les raisons de l’interdiction du gaz

Le gaz a longtemps été présenté comme une source d’énergie sûre, peu polluante et accessible. Il permet de chauffer rapidement un logement, de manière homogène. Les avantages du gaz existent bel et bien. Mais dans les conditions actuelles, il n’en reste pas moins une énergie fossile, finissable par nature, et dont l’approvisionnement n’est plus aussi fiable que jadis.

En effet, la guerre en Ukraine est venue aggraver une situation déjà fâcheuse pour le chauffage au gaz. Ce dernier étant considéré comme trop polluant pour son extraction et son transport. Le prix, pourtant réglementé, du gaz a ainsi explosé ces dernières, abolissant ainsi son ultime point fort : son faible coût pour les personnes équipées.

C’est pourquoi dès 2020, les autorités publiques ont mis en place des normes relatives à la transition énergétique dans les habitations neuves, parmi lesquelles l’on retrouve la fameuse interdiction d’installer des chaudières au gaz.

La raison principale de l’interdiction du gaz comme source d’énergie est donc la préoccupation de préserver l’environnement. Mais que signifie exactement cette nouvelle mesure et à qui s’adresse-t-elle ?

1
2
3
4
5
6
7
C'est voté ! L'état finance les pompes à chaleur des Français. Vérifiez votre éligibilité dès maintenant !
100% gratuit sans engagement
Avec quoi chauffez-vous votre logement ?
Nous prendrons en compte votre installation actuelle pour trouver les aides adaptées
Quel est votre code postal ?
Nous vérifierons si vous disposez d'aides régionales
Dans quelle ville habitez-vous ?
Nous vérifierons si vous disposez d'aides locales
Félicitation ! Vous êtes éligibles. Veuillez remplir les informations suivantes pour être recontacté.
Quel est votre nom et prénom ?
Quel est votre E-Mail ?
Nous vous enverrons un rapport personnalisé
Quel est votre numéro de téléphone ?
Vous recevrez vos résultat par téléphone une fois que nous aurons réunis la liste des droits auquels vous êtes éligibles.

Une interdiction à destination des immeubles neufs

Est-ce que chauffer son logement au gaz est interdit en 2022 ?

Si les chaudières au gaz font bien l’objet d’une interdiction, cette dernière ne concerne que l’installation dans les immeubles neufs, et non pas dans les maisons déjà équipées.

Pour préciser la réglementation, celle-ci exclut des logements neufs tous les systèmes dépassant un certain seuil de rejet maximum de CO2, fixé à 4 kg.m2.an. La mesure ne sonne donc pas nécessairement le glas du chauffage au gaz. Seulement la fin de l’utilisation exclusive du gaz en tant que source de chaleur.

Rien ne vous oblige donc à vous défaire de votre fidèle chaudière à gaz ! Tous les logements ne sont donc pas concernés par la mesure gouvernementale. De plus, le texte ne prévoit pour l’instant que l’interdiction de l’installation du chauffage au gaz pour les logements individuels neufs. Les copropriétés neuves peuvent donc toujours installer le gaz sans être dans l’illégalité en 2022. Les bâtiments neufs collectifs ne seront visés par l’interdiction qu’en 2025, selon le calendrier d’application de la règlementation environnementale.

Enfin, certains aménagements ont été prévus, notamment pour les personnes disposant d’un permis de construire ou d’un permis d’aménager qui prévoyait un raccordement au gaz. Cela permettra par conséquent à des logements individuels neufs d’être équipés d’une chaudière au gaz jusqu’en 2023, de manière tout à fait légale.

Conclusion

Il convient de bien étudier le cas dans lequel l’on se trouve. Cela afin de savoir si l’on est concerné par l’interdiction d’installer le gaz chez soi. En réalité, comme nous l’avons vu dans cet article, les cas d’application sont plutôt restreints. Il y a de fortes chances pour que vous ne soyez pas concernés.

Si toutefois vous envisagez de changer votre chauffage pour une source d’énergie plus propre, il n’est jamais trop tôt pour commencer à se renseigner. De nombreuses solutions existent : pompes à chaleur, panneaux solaires, chaudières biomasse…. Certaines aides peuvent également vous aider à vous équiper. Nous espérons que cet article vous a permis d’y voir plus clair sur la règlementation relative aux chaudières à gaz ; n’hésitez pas à consulter nos autres articles pour tout savoir sur les sources d’énergie propres et innovantes !

Manon

Manon

Rédactrice en chef sur la thématique du chauffage, mon but est de donner à mes lecteurs l'envie d'embrasser le concept de rénovation énergétique. Pas mes nombreux dossiers, et études, j'espère vous donner l'élan nécessaire pour passer à un mode de chauffage plus sain et respectueux de l'environnement. Et toujours dans le respect de vos factures biensur ! Belles lectures

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *