Quelles sont les limites techniques d’une pompe à chaleur ?

mai 18, 2022 3 Par Manon
Photo d'une pompe à chaleur
Photo d’une pompe à chaleur

La pompe à chaleur est largement appréciée par la clientèle, en particulier ces dernières années. En effet, celle-ci offre de nombreux avantages, en particulier sur le plan économique et technique. Il existe différents modèles, certains possèdent même des systèmes combinant la climatisation et le chauffage.

Malgré de nombreux avantages, la pompe à chaleur possède certains inconvénients. Il est important que vous les connaissiez afin de trouver un produit plus adapté en fonction de votre situation. Selon les caractéristiques de l’environnement, la pompe à chaleur peut également montrer des faiblesses concernant son mode de fonctionnement.

Dans cet article, nous vous parlons des limites techniques d’une pompe à chaleur ainsi que les différents inconvénients de cette dernière. Le but est que vous puissiez anticiper certains problèmes lorsque vous installez ce dispositif de chauffage. Nous vous parlerons également des autres alternatives pour le chauffage de votre habitation.

Quelles sont les limites techniques d’une pompe à chaleur ?

Plusieurs défaillances sont à noter quand on parle de pompe à chaleur. Premièrement, en cas de mauvaise isolation, la PAC consomme beaucoup d’énergie. Sur le plan de filtration d’air, les pompes à chaleur air-air ne filtrent pas les différents polluants atmosphériques qui se trouvent dans l’air extérieur. En été, ce dispositif de chauffage possède un bilan carbone assez discutable. D’autre part, même si les PAC sont une meilleure alternative aux chaudières traditionnelles, car elles sont plus pratiques, ces dernières coûtent beaucoup plus cher et sont moins fiables. Enfin, les coûts d’entretien d’une pompe à chaleur, sa difficulté d’entretien, et les différentes contraintes par rapport à son emplacement et son bruit sont clairement à ne négliger.

Fonctionnement pas toujours écologique

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur est relativement simple à comprendre. Il s’agit de capter les calories qui sont présentes dans l’air extérieur et de les réutiliser afin de chauffer une habitation. Généralement, deux modes de fonctionnement sont trouvables.

Type de pompeModèle air-eauModèle air-air
FonctionnementCe dispositif est directement connecté au réseau d’eau qui alimente les radiateurs en interne.Ce modèle fonctionne en canalisant et en transférant le flux qui a été obtenu par convection, celui-ci est diffusé à travers des différentes pièces de la maison.

Efficacité

L’efficacité d’une pompe à chaleur est déterminée par un paramètre essentiel, il s’agit de l’isolation. En effet, lorsque l’isolation d’une habitation est bonne, les fuites thermiques seront limitées. L’isolation évitera ainsi, une consommation d’électricité élevée de la part de la pompe. En cas de mauvaise isolation, la PAC consomme beaucoup d’énergie. Ceci dans le but de maintenir un rendement correct à la température souhaitée.

Aussi, pour garantir un fonctionnement optimal, la pompe à chaleur doit pouvoir puiser les calories d’un air qui n’est pas trop froid. La température extérieure fait donc partie des fonctions de bon fonctionnement d’une pompe à chaleur. Il n’est pas recommandé d’installer une pompe dans les régions où la température moyenne est en dessous de 7 °C. Dans le cas contraire, le coût énergétique grimpera, votre consommation d’électricité montera en flèche. Le rendement ne sera donc pas optimal. En effet, il faut savoir que lorsqu’il y a une différence trop grande entre la chaleur intérieure souhaitée et le froid de l’extérieur, c’est un fonctionnement électrique classique qui prendra le dessus. Votre pompe à chaleur créera de la chaleur par effet de Joule, ce système est réputé pour posséder une rentabilité très faible.

Respect de l’environnement

Lorsque l’on parle du système de fonctionnement, on peut tout de suite voir que celui-ci n’est pas aussi respectueux de l’environnement. Et ce, malgré l’avantage qu’apporte une PAC.

En faisant intervenir l’énergie électrique pour fonctionner, ce dispositif de chauffage possède un bilan carbone assez discutable. Il y a donc de la pollution atmosphérique non négligeable. De plus, parmi les inconvénients d’une pompe à chaleur sur l’environnement, se trouve la grande consommation d’électricité en période estivale. Cela augmente les émissions des gaz à effet de serre. Les effets de ces derniers sur l’environnement ne sont plus à discuter.

Aussi, sur le plan de filtration d’air, les pompes à chaleur air-air ne filtrent pas les différents polluants atmosphériques qui se trouvent dans l’air extérieur. Ils se retrouvent donc diffusés de manière quotidienne au sein du domicile. De plus, l’accumulation de poussières et autres polluants dans les tissus d’aération et de ventilation peuvent causer différents problèmes de santé.

Contraintes sur l’installation

Installation pompe à chaleur
Installation pompe à chaleur

La pompe à chaleur peut être très utile dans certains cas, elle permet de chauffer rapidement une habitation, certaines sont même utilisées pour la climatisation. Néanmoins, ce dispositif possède certaines contraintes, notamment en ce qui concerne l’installation.

Le prix

Même si les PAC sont une meilleure alternative aux chaudières traditionnelles, car elles sont plus pratiques, ces dernières coûtent beaucoup plus cher et sont moins fiables. Elles possèdent une durée de vie moindre. On retrouve les pompes à chaleur classées comme système d’énergie renouvelable dans la réglementation thermique 2012. Voilà pourquoi leur installation est très fréquente. Les gens ne prennent pas la peine de se renseigner à propos des inconvénients de ce système. Il faut savoir qu’il s’agit d’un investissement élevé, l’amortissement se fera sur une dizaine d’années.

En plus de la facture d’électricité qui grimpe lorsque le climat extérieur n’est pas favorable, les coûts d’installation de ce dispositif sont assez conséquents. Vous devrez également souscrire à un abonnement d’électricité plus important. Ceci afin de satisfaire les besoins en puissance de la pompe en question.

L’emplacement

En plus des frais d’installation, il faudra avant tout trouver l’emplacement idéal pour votre pompe à chaleur. En effet, celle-ci doit être loin des pièces de vie de votre domicile. Mais également loin du domicile de vos voisins afin d’éviter toutes les nuisances. Bien entendu, ce système peut être installé aussi bien dans les habitations neuves que dans les constructions rénovées. Cependant, il faudra prévoir un bon emplacement, ce qui n’est pas toujours évident. De plus, l’installation devra être bien dimensionnée, surtout dans les régions où la saison hivernale est rude. Il faudra prévoir un chauffage d’appoint pour chauffer votre domicile, ce qui engendrera des coûts supplémentaires.

Si vous possédez des radiateurs à eau traditionnels, sachez que vous pouvez tout à fait les coupler à votre pompe pour un garantir plus de chaleur. Mais cela est assez coûteux, car il faudra mettre en place une PAC à haute température, les modèles classiques ne sont pas suffisants.

Maintenance

Nous vous avons parlé jusque-là des coûts d’installation, mais saviez-vous que ce dispositif engendre également des coûts de maintenance. En effet, une pompe à chaleur demande beaucoup de maintenance de manière régulière, et cela peut coûter cher au fil des années.

Comme expliqué plus haut, il est primordial de trouver un bon endroit pour l’installation de votre pompe à chaleur en raison du bruit qu’elle produit. Même si de nombreux fabricants proposent aujourd’hui des modèles assez silencieux, il est important d’éviter de déranger le voisinage au risque de vous retrouver avec de lourdes amendes. Si vous souhaitez tout de même acheter une PAC, vérifiez le nombre de décibels produits par celle-ci.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR

Les coûts d’une pompe à chaleur, sa difficulté d’entretien, les différentes contraintes par rapport à son emplacement, ainsi que les impacts négatifs qu’elle possède sur l’environnement (appareillage utilisant des fluides faits de gaz à effet de serre), sont les principaux inconvénients de ce dispositif.

Vous devez absolument tenir compte de cela avant de penser à opter pour cette solution. Heureusement de nombreuses aides existent pour vous aider à financer votre PAC

Avantages d’une pompe à chaleur

On ne peut pas nier les inconvénients que présente la pompe à chaleur. Notamment en ce qui concerne son installation et les différents coûts que celle-ci engendre. Les PAC nécessitent également certaines conditions climatiques afin de pouvoir fonctionner de manière optimale. Cependant, on ne peut pas nier les différents avantages qu’elle présente. On ne peut certainement pas dire qu’une pompe à chaleur est une arnaque.

Généralement, ce dispositif est installé afin de fournir une solution confortable et facile d’utilisation afin de faire chauffer un espace donné. De plus, cela ne nécessite pas d’espace de stockage afin d’y mettre le combustible contrairement aux sources d’énergies classiques comme le propane, le fioul ou encore le bois. Une PAC peut aussi produire aussi bien de la chaleur que de l’eau chaude sanitaire. C’est donc un dispositif assez pratique aux nombreux avantages.

Economie d’énergie

Tout d’abord, lorsqu’elle est placée dans un endroit stratégique et que les conditions climatiques sont bonnes, l’avantage d’une pompe à chaleur est qu’elle ne consomme pas beaucoup d’énergie. En effet, pour vous donner une idée. Pour chaque kWh d’électricité consommée nécessaire au fonctionnement, une PAC produit jusqu’à 4 kWh de chaleur. Ce qui est assez rentable. En effet, la réduction des dépenses vous permettra de diviser votre facture de chauffage par 4.

Facile à utiliser

Aussi, la Pac est assez confortable à utiliser si on fait abstraction des différentes contraintes liées à la maintenance. Celle-ci fonctionne de manière totalement autonome et permet de chauffer très vite votre maison. La température reste également stable durant toute l’utilisation.

Si vous optez pour une pompe à chaleur réversible, un seul appareil suffit pour répondre à vos besoins durant l’hiver, mais également l’été. En effet, le système qui produit le chauffage et l’eau chaude pour votre habitation pourra également servir de climatiseur pour toutes les pièces de votre maison.

De plus, si vous optez pour un modèle air-eau, vous pourrez directement le raccorder sur votre installation de chauffage déjà présente ou opter pour un plancher chauffant. Cela rend la pose assez simple. Vous n’aurez également pas à prévoir un conduit d’évacuation pour votre système de chauffage. En effet, celui-ci ne rejette pas de fumées dans l’atmosphère contrairement aux solutions traditionnelles.

Aides financières disponibles

En effet, sachez que si vous optez pour une pompe à chaleur, vous êtes éligible à certaines aides financières. En effet, vous pouvez profiter du dispositif qui remplace le crédit d’impôt Transition Énergétique : le dispositif Ma Prime Renov’. Afin de bénéficier de cette aide, votre logement doit avoir plus de 2 ans et vous devez faire appel à un professionnel RGE afin de vous fournir une pompe à chaleur et pour vous l’installer.

Quel est le meilleur moyen de chauffage pour une maison ?

Quel est le meilleur moyen de chauffage pour une maison ?
Quel est le meilleur moyen de chauffage pour une maison ?

Pour un logement, quel que soit son type, il est plus qu’important de penser à un moyen de chauffage. Cela afin de garantir plus de confort et d’être paré à la saison hivernale. Quel que soit le combustible que vous utilisez, il faut savoir que le chauffage est une source de dépenses plus ou moins importante pour une habitation. Cependant, en choisissant correctement une solution adaptée à sa maison, vous pourrez profiter d’une chaleur confortable tout en réduisant les différentes dépenses. Afin de trouver le meilleur moyen de chauffage, il faudra tenir compte de plusieurs critères :

Le combustible :

chaque matière première possède un coût différent et des spécificités qui répondent à des besoins bien précis.

L’isolation de votre habitation :

les maisons qui ne sont pas bien isolées auront besoin de moyens de chauffage assez forts, c’est-à-dire des appareils avec un rendement plus élevé.

Les besoins en chauffage :

il faudra tenir compte du nombre de pièces que vous souhaitez chauffer.

Pour les maisons neuves et les habitats rénovés récemment, l’isolation est plutôt bonne. Les besoins en chauffage ne sont donc pas trop élevés comparés aux habitations anciennes. Les chaudières à condensation au gaz ainsi que les chauffages électriques sont des solutions assez intéressantes pour ce type d’habitation. Cependant, il faut savoir que la limite de ces modes est la facture énergétique, celle-ci peut être assez conséquente. Mais cela peut être une très bonne solution si vous n’envisagez pas un investissement à long terme. Les chauffages utilisant le bois sont également un moyen de chauffage intéressant qui convient aussi bien aux maisons anciennes qu’aux maisons neuves. En effet, le bois est une énergie renouvelable, il fait partie des matières premières les moins chères sur le marché.

En ce qui concerne les appartements, plusieurs choix s’offrent à vous. Si vous souhaitez une alternative écologique afin de chauffer votre intérieur, vous pouvez tout à fait opter pour un poêle à bois. Comme expliqué plus haut, le bois est un combustible à la fois économique et écologique. Il est le moins coûteux sur le marché comparé au gaz et aux autres combustibles.

Aussi, le poêle à bois possède un rendement énergétique assez haut et ses performances sont parfaites pour un appartement. Il est également possible pour un chauffage électrique, bien qu’il s’agisse d’un moyen coûteux, il faudra simplement opter pour des radiateurs à inertie ou à panneaux rayonnants au lieu des radiateurs convecteurs, ces derniers sont très énergivores et assèchent beaucoup l’air. Il est tout à fait possible d’installer un thermostat d’ambiance afin que le chauffage soit programmé en fonction de vos besoins, cela garantit le confort et réduit énormément les factures d’énergie, surtout si vous optez pour un radiateur à inertie.

Si vous n’avez pas peur d’effectuer des travaux importants, vous pouvez également opter pour un plancher chauffant.